Ordonnance Collective Antibiotherapie Diarrhee du Voyageur

Mise en vigueur le: 1 décembre 2011
Révisée le: 1 décembre 2011


Activité(s) Réservée(s)

Infirmière – Évaluer la condition physique et mentale du voyageur nécessitant l’auto-traitement.

  • Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques selon l’ordonnance.

Pharmacien – Initier la thérapie médicamenteuse selon l’ordonnance.

  • Surveiller la thérapie médicamenteuse.


Professionnels Habilités

Sylvie Bouffard et Sylvie Massé (les infirmières), Infirmières propriétaires de la Clinique Santé Voyage de Granby.

Pharmacien(ne) travaillant en pharmacie communautaire.


Clientèle Ciblée

Les voyageurs visitant la Clinique Santé Voyage de Granby avant leur départ vers une destination où la diarrhée du voyageur est endémique.
Les consultations infirmières en santé-voyage s’adressent spécifiquement aux voyageurs :

  • Âgés de plus d’un an
  • Voyageant moins de 21 jours
  • Voyageant en forfait tout inclus ou en grands hôtels

Les destinations visées par cette ordonnance collective sont énumérées à l’Annexe 1 du document. Les zones à risque de diarrhée du voyageur (ainsi que les zones de résistance à la ciprofloxacine) sont sujettes à changement selon les mises à jour des recommandations de la santé publique et du Center for Disease Control.


Contre-indications Cliniques

Les patients suivants sont exclus et référés aux médecins de la clinique :

  • Allergie aux quinolones et aux macrolides (voir annexe 4 pour dérivés)
  • Allergie aux macrolides chez les voyageurs en zone de résistance au cipro
  • Grossesse ou projet de grossesse au moment du voyage et/ou allaitement
  • Enfants de moins d’un an
  • Immunosuppression (voir annexe 7)
  • Maladie hépatique (hépatite, cirrhose, insuffisance hépatique)
  • Maladie cardiaque (arythmie, angine, insuffisance cardiaque)
  • MPOC
  • Insuffisance rénale
  • Diabète
  • Myasthénie grave
  • S.E.P.
  • P.A.R.
  • Maladies inflammatoires intestinales (Crohn, colite ulcéreuse)
  • Spondylite ankylosante
  • Antécédents  thromboemboliques veineux (TPP ou embolie pulmonaire)
  • Sous warfarine (coumadin)
  • Connu pour un allongement de l’intervalle QT
  • Prise de certaine médication sous ordonnance (voir annexe 5)


But Thérapeutique

Permettre l’auto-traitement de la diarrhée du voyageur chez la clientèle de plus d’un an par l’antibiothérapie. La réhydratation orale et la prise d’antipéristaltiques sont expliquées durant la consultation et les produits peuvent être achetés en ventre libre par le client selon son choix. De plus le client sera informé sur la prévention de la diarrhée du voyageur, les précautions à prendre, la voie de transmission et la possibilité de vaccination (Dukoral).


Protocole

Les infirmières de la Clinique Santé Voyage de Granby :

  • Évaluent le risque individuel du client de contracter la diarrhée du voyageur
  • Évaluent la condition physique et mentale du client
  • Évaluent les indications et contre-indications
  • Vérifient les plus récentes recommandations sur la prévention et l’auto traitement de la diarrhée du voyageur quant à la région visitée et le choix de l’antibiotique approprié
  • Font l’enseignement sur les mesures de prévention et d’auto traitement de la diarrhée du voyageur, incluant les mesures non-pharmacologiques et le suivi post-voyage (annexe 2)
  • Remettent le formulaire de liaison pour l’application de l’ordonnance ainsi que le document expliquant le traitement de la diarrhée du voyageur (annexe 3)
  • Réfèrent aux médecins de la Clinique Santé Voyage de Granby tout client nécessitant l’auto traitement présentant une contre-indication ou un critère d’exclusion selon l’ordonnance collective

Le pharmacien travaillant en pharmacie communautaire :

  • Reçoit le formulaire de liaison
  • S’assure qu’il n’y a pas d’interaction médicamenteuse
  • Explique les effets secondaires possibles
  • Initie l’ordonnance
  • Communique avec le médecin répondant en cas de problème réel ou potentiel relié à l’ordonnance suite à l’analyse pharmacologique du dossier du client
  • Conseil le voyageur sur l’usage approprié de ses médicaments en auto-traitement de la diarrhée du voyageu


Indications des circonstances déclenchant l’exécution de l’ordonnance

L’exécution de l’ordonnance se fait lorsque le patient remet, à son pharmacien communautaire, son formulaire de liaison dûment rempli par l’infirmière de la Clinique Santé Voyage de Granby. Cette ordonnance n’est pas renouvelable car elle ne s’applique qu’au voyage ayant fait l’objet de la consultation.


Conditions pour débuter l’antibiothérapie

  • Diarrhée modérée à sévère (plus de 3 selles liquides dans le premier 24 heure)
  • Diarrhée légère persistant plus que 48 heures malgré la prise d’antipéristaltiques et de réhydrations orale
  • Diarrhée avec complications : accompagnée de fièvre (plus de 38C), de sang, et/ou de pus dans les selles
  • L’hydratation doit être maintenu


Prescriptions selon l’ordonnance collective

  • CIPROFLOXACINE (cipro) : 18 ans ou plus
    : Comprimés de 500mg
    : Un comprimé per os aux 12 heures pour un maximum de 3 jours pour traiter la diarrhée du voyageur
  • AZITHROMYCINE : 18 ans ou plus dans une zone de résistance à laCiprofloxacine (voir annexe 1)
    : Comprimés de 250mg
    : 2 comprimés per os une fois par jour, à la même heure, pour un maximum de 3 jours pour traiter la diarrhée du voyageur
    : 1 à 17 ans (posologie pédiatrique)
    : Suspension 10mg/kg/dose (ne pas dépasser la dose adulte de 500mg par jour)
    : Une dose per os une fois par jour, à la même heure pour un maximum de 3 jours pour traiter la diarrhée du voyageur

 

Contre indications aux antibiotiques

  • CIPROFLOXACINE
    • Hypersensibilité à une quinolone (voir annexe 4)
    • Grossesse ou allaitement
    • Enfants de moins de 18 ans
    • Syndrome du QT long congénital
    • Épilepsie ou antécédent d’épilepsie ou de convulsions (sauf fébriles)
    • Myasthénie grave, maladie hépatique active, insuffisance rénale
    • Plusieurs interactions médicamenteuses potentielles à surveiller (voir annexe 6)
  • AZITHROMYCINE
    • Hypersensibilité à un macrolide (voir annexe 4)
    • Syndrome du QT long congénital ou prise de médication à risque d’allongement QT
    • En raison de la présence de lactose : galactosémie congénitale, syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, déficit en lactase (intolérance au lactose)
    • Myasthénie grave
    • Plusieurs interactions médicamenteuses potentielles à surveiller (voir annexe 6)
    • Mère qui allaite un bébé allergique aux macrolides

  


Approuvé par (Original Signé):

Représentants de groupes consultés

Chantal Brien, médecin répondant**
Sylvie Massé, infirmière propriétaire Cl. Santé Voyage Granby
Sylvie Bouffard, infirmière propriétaire Cl. Santé Voyage Granby

**le médecin répondant est la personne à qui le professionnel doit s’adresser en cas de problème ou pour obtenir des précisions concernant l’ordonnance collective. En établissement, le médecin répondant est tout médecin désigné par le CMDP; hors établissement, il est un des cosignataires de l’ordonnance collective. Le mécanisme permettant de rejoindre le médecin répondant est précisé sur le formulaire de liaison pour l’application de l’ordonnance collective


ANNEXE 1

Destinations visées par l’ordonnance collective
Antibiothérapie pour la diarrhée du voyageur
En date du 27 octobre 2011

 

  • Albanie
  • Algérie
  • Antigua
  • Antilles
  • Arabie Saoudite (Pèlerinage La Meque seulement)
  • Arménie
  • Aruba
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Barbade
  • Barbuda
  • Bermudes
  • Biélorussie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Chili
  • Chine en circuit touristique
  • seulement (Azithromycine)
  • Christmas
  • Chypre
  • Colombie (San Andrés seulement)
  • Cook
  • Corée du Nord et du Sud (Azithromycine)
  • Cuba
  • Dominique
  • Égypte
  • Émirats Arabes unis
  • Estonie
  • Falkland
  • Fidji
  • Géorgie
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Grenade
  • Guadeloupe
  • Guam
  • Hong Kong (Azithromycine)
  • Israël
  • Jamaïque
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Macédoine
  • Maldives….Iles (Azithromycine)
  • Malte
  • Mariannes du Nord
  • Maroc
  • Marshall….Iles
  • Mexique
  • Micronésie
  • Moldavie
  • Mongolie (Azithromycine)
  • Mont Serrât
  • Nioue
  • Nouvelle Calédonie
  • Oman
  • Ouzbékistan (Azithromycine)
  • Pacifique….Iles du
  • Palaos
  • Pitcairn….Iles
  • Pologne
  • Polynésie Française
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Qatar
  • République Dominicaine - seulement si client refuse catégoriquement l’anti malarien ***
  • République Tchèque
  • Roumanie
  • Russie
  • Sainte-Hélène, Sainte-Lucie, St-Kitts-Etvevis, St-Martin, St-Vincent-Grenadine
  • Salvador
  • Samoa Américaines
  • Servie et Monténégro
  • Seychelles
  • Singapour (Azithromycine)
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Syrie
  • Tahiti
  • Taiwan (Azithromycine)
  • Tokelaou
  • Tonga
  • Tunisie
  • Turkménistan (Azithromycine)
  • Turks et Caicos….Iles
  • Turquoise….Iles
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Venezuela (Ile de Margarita seulement)
  • Vierges….Iles
  • Wake….Ile
  • Yougoslavie

 

*** le client doit rencontrer le médecin pour l’anti malarien – l’infirmière ne fera que la prescription d’antibiothérapie


ANNEXE 2

Mesures de prévention et auto traitement
de la diarrhée du voyageur et
post-voyage

Prévention

  • Mesures d’hygiène, consignes sur l’eau et les aliments lors de la consultation
  • Gel alcoolisé pour les mains
  • Préparations lactées pour les nourrissons

Auto traitement

  • Solution de réhydratation (gastrolyte) : diluer le sachet dans 200ml d’eau purifiée ou eau embouteillée. Voir aussi recette à l’annexe 3
  • Antipéristaltique (immodium) : 12 ans ou plus et seulement si les diarrhées nuisent aux activités importantes. À éviter si complications.
  • Antibiotiques : prendre selon l’ordonnance. Se référer à l’annexe 3

Post-voyage

  • Même traitement que durant le voyage si les diarrhées apparaissent au retour du voyage ou si elles persistent au retour. Voir le médecin sur rendez-vous à la clinique si symptômes persistent malgré le traitement. Si complications, se diriger vers l’urgence en avisant d’un retour récent de voyage


ANNEXE 3

TRAITEMENT RECOMMANDÉ POUR LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

SYMPTÔMES

MESURES À PRENDRE


Diarrhée légère : 1-3 selles liquides par jour depuis moins de 24 heures
  • Réhydratation orale**
  • Imodium (lopéramide) ou Pepto-Bismol au besoin


Diarrhée modérée / sévère ou plus prolongée : 4 selles liquides ou plus le premier jour ou diarrhée depuis plus de 24 heures
  • Réhydratation orale**
  • Imodium (lopéramide) ou Pepto-Bismol au besoin
  • Antibiotique tel que prescrit pour 1 à 3 jours. Cesser à l’arrêt de la diarrhée

Diarrhée avec complications : selles liquides avec présence de sang et/ ou de fièvre (>38°C)
  • Réhydratation orale**
  • Antibiotique tel que prescrit pour les 3 jours au complet
  • Eviter l’imodium (lopéramide)

**Réhydratation orale :

Sachets de Gastrolyte dilués avec de l’eau embouteillée scellée (ou eau bouillie) ou la recette maison:
12 onces de jus d’orange non sucré
20 onces d’eau embouteillée ou bouillie
½ c. à thé de sel

Adulte : boire 8 à 12 onces après chaque selle liquide
Enfant : boire 4 à 6 onces après chaque selle liquide

Voir un médecin immédiatement si: fièvre plus de 48 heures, forte douleur au ventre, somnolence, faiblesse, étourdissements, vomissements de plus de 24 heures, plus que 4 diarrhées par jour après 48 heures d’antibiotiques, aucune urine pendant 8 heures ou si les symptômes s’aggravent durant la prise des antibiotiques.


ANNEXE 4

Dérivés des quinolones et des macrolides

Quinolones:

  • Cipro (Ciprofloxacin)
  • Levaquin (Levofloxacin)
  • Avelox (Moxifloxacin)
  • Noroxin (Norfloxacin)
  • Floxin / Ocuflox (Ofloxacin)
  • Téquin (Gatifloxacin)

Macrolides:

  • Zithromax (Azithromycine)
  • Biaxin (Clarithromycine)
  • Pédiazole (Erythromycine)
  • Eryc (Erythromycine)


ANNEXE 5

Exclusion à l’ordonnance collective selon prise de médication

Tout client prenant de la médication sous ordonnance autre que:

  • Contraceptifs
  • Hormones pour la ménopause ou l’andropause
  • Traitements d’ostéoporoseActonel (risédronade), Fosamax (alendronate), Calcium et Vitamine D
  • HypolipémiantsBezalip (bezafibrate), Lipidil (fenofibrate), Lopid (gemfibrozil), Ezetrol (ezetimibe), Lipitor (atorvastatine), Lescol (fluvastatine), Mévacor (lovastatine), Crestor (rosuvastatine), Zocor (simvastatine)
  • AINS (anti inflammatoires), ASA (aspirine), Acétaminophène
  • Inhibiteur pompe à protonsLosec (oméprazole), Pariet (rabéprazole), Nexium (esoméprazole), Pantoloc (pantoprazole), Prévacid (lansoprazole)
  • InhalateursAdvair, Bricanyl, Flovent, Pulmicort, Symbicort, Ventolin
  • Traitement T.D.A.H.Adderall, Dexédrine, Vyvanse, Biphentin, Concerta, Ritalin, Strattera
  • Ativan (lorazépam), Rivotril (clonazépam), Imovane, Rhovane (zopiclone)
  • Vitamines, fer et suppléments alimentaires incluant l’oméga 3


ANNEXE 6

Contre indication aux quinolones et aux macrolides selon la médication prise

Cipro: présentant un intéraction majeure

  • Coumadin (warfarine)
  • Zanaflex (tizanidine)
  • Uniphyl (théophylline)
  • Néoral (cyclosporine)
  • Méthotrexate (methotrexate)
  • Clozaril (clozapine)
  • Cymbalta (duloxétine)

Zithromax:

  • Migranal (dihydroergotamine)
  • Cafergot (ergotamine)
  • Bromocriptine (bromocriptine)
  • Dostinex (cabergoline)
  • Uniphyl (théophylline)
  • Lanoxin, Digoxin (digoxine)
  • Néoral (cyclosporine)
  • Dilantin (phénytoïne)


ANNEXE 7

Immunosuppression

Immunosuppression

  • VIH ou SIDA
  • Immunodéficience congénitale
  • Leucémie : lymphome ou anémie aplasique
  • Chimiothérapie et/ou radiothérapie dans la dernière année
  • Corticothérapie significative : prednisone ? 20mg / jour (2mg/kg/jr) pendant ? 2 semaines ou équivalent (voir P.I.Q.)
  • Méthotrexate
  • Néoral (cyclosporine)
  • Cytoxan ou Procytox (cyclophosphamide)
  • Advagraf ou Prograf (tacrolimus)
  • Cellcept
  • Unitron, Intron, Pegetron, Avonex, Betaseron, Rebif (interféron)
  • Copaxone (glatiramère)
  • Enbrel (étanercept)
  • Remicade (infliximab)
  • Humira (adalimumab)
  • Tysabri (natalizunab)
  • Arava (léflunomid)
  • Stelara (ustekinumab)
  • Simponi (golimumab)
  • Simulect (basiliximab)
  • Rituxan (rituximab)
  • Orencia (abatacept)
  • Cimzia (certolizumab)

Ces clients ne sont pas nécessairement immunosupprimés mais sont sujets à prendre des médicaments immunosuppresseurs ou immunomodulateurs:

  • Client greffé
  • Sclérose en plaques
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Spondylite ankylosante
  • Crohn ou colite ulcéreuse
  • Cancer

Prendre note que la liste des médicaments peut être incomplète car de nouveaux médicaments s’ajoutent régulièrement.